En savoir plus

Nouveau milieu de vie à Pointe-au-Père

Un nouveau milieu de vie à construire avec la population

Le secteur situé entre la rue du Sieur et l'avenue des Violettes à Pointe-au-Père fera bientôt l’objet d’un nouveau projet de développement stimulant à proximité de la nature. Ce projet d’envergure sera soumis à différentes phases de consultation publique.

La Ville de Rimouski bonifie actuellement son approche de participation citoyenne et souhaite consulter ses citoyennes et citoyens en amont dans le processus afin de bien identifier les besoins et les préoccupations des résidentes et résidents du secteur et de la population rimouskoise. L’objectif est de construire un nouveau milieu de vie attractif et dynamique répondant aux besoins des résidents actuels et futurs.

Rimouski fait actuellement face à un enjeu majeur de pénurie de logements et la réalisation de ce nouveau projet permettra de créer jusqu’à 800 unités d’habitation, lesquelles seront intégrées dans un concept d’aménagement du territoire novateur. Le développement de cette zone misera sur une mixité harmonieuse entre l’habitat et les composantes naturelles de Pointe-au-Père afin de créer un milieu de vie complet.

C’est dans ce contexte que la Ville de Rimouski entend rédiger un Programme particulier d’urbanisme spécifique à ce projet majeur, basé sur les informations reçues lors des activités de consultation citoyenne.

Préalablement à cette étape, place aux idées et aux suggestions afin d’imaginer un nouveau milieu de vie qui intègre les besoins et les idées des Rimouskoises et Rimouskois!

  • Description du projet de développement

    Historique du secteur visé

    Dans les années 1990, la Ville de Rimouski fait l’acquisition des terres de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire en vue d’y construire des résidences et de permettre aux jeunes familles d’accéder à la propriété. Jusqu’au milieu des années 2010, la Ville continue de procéder à l’achat de plusieurs terrains, principalement dans les districts Sacré-Cœur et Pointe-au-Père, en prévision d’un prochain développement. Ces différents projets de développement immobilier sont d’ailleurs identifiés au Plan d’urbanisme de l’ancienne Ville de Pointe-au-Père datant de 1996. Ces derniers sont également identifiés comme secteurs de développement prioritaires (court-moyen termes) au Plan d'urbanisme de 2014 actuellement en vigueur.

    Description du projet

    Le projet de développement se situe entre la rue du Sieur et l'avenue des Violettes à Pointe-au-Père, entre deux quartiers résidentiels existants, dans sept lots acquis par la Ville de Rimouski dans les années 2010. La zone de développement s’insère dans un milieu urbain à prédominance résidentielle. La limite nord du site est bordée par le boulevard Saint-Anne et la section du boulevard qui traverse le district Pointe-au-Père intègre aussi de nombreuses activités commerciales. La proximité physique et visuelle du site avec le fleuve permet un accès privilégié aux paysages maritimes du Saint-Laurent.

    Le développement de ce secteur misera sur la préservation des composantes naturelles du site afin de créer un milieu de vie dans le district de Pointe-au-Père. L’objectif central étant de proposer une offre en logements diversifiée et inclusive, réfléchie de manière à s’intégrer harmonieusement dans le paysage urbain de Rimouski.

    Objectifs du projet

    • Créer et rendre disponible jusqu’à 800 unités d’habitation afin de contrer la pénurie de logements à Rimouski;
    • Répondre aux besoins des résidents actuels et futurs en matière de qualité de vie;
    • Mettre en valeur les caractéristiques naturelles du secteur;
    • Prévoir l’intégration et la préservation d’espaces verts;
    • Prévoir un secteur qui pourrait accueillir des installations institutionnelles;
    • Favoriser l’intégration de commerces et de services de proximité;
    • Prévoir un développement durable et intégrant de nouvelles tendances en urbanisme;
    • Favoriser l’intégration du transport actif dans la planification du développement;
    • Proposer des systèmes novateurs de gestion des eaux pluviales.
  • Programme particulier d’urbanisme

    Qu’est-ce qu’un Programme particulier d’urbanisme?

    Un programme particulier d'urbanisme (PPU) est une composante du plan d'urbanisme. Alors que le plan d'urbanisme réfère à la planification de l'ensemble du territoire municipal, le PPU, lui, permet d'apporter plus de précisions quant à la planification de certains secteurs qui suscitent une attention toute particulière, comme le développement futur d’un secteur stratégique de la ville, dans ce cas-ci, le secteur visé à Pointe-au-Père.

    Un PPU est précédé d’un processus de consultation citoyenne et permet de préciser, orienter et harmoniser le développement futur d’un secteur. L’élaboration d’un PPU est accompagnée de la révision de la réglementation d’urbanisme (zonage et lotissement) pour le secteur visé afin de permettre sa mise en œuvre.

    Le PPU peut aborder différents volets comme la vocation du secteur, les types d’habitations prévus, les milieux naturels à préserver, les installations municipales à améliorer, les projets d’infrastructures à prévoir, les trames de rues, etc.

    Pour en savoir plus à ce sujet, il est possible de consulter le site Web du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.


  • Échéancier

    L’objectif de la Ville de Rimouski est de réaliser ce nouveau milieu de vie à Pointe-au-Père dans un horizon de cinq à dix ans. Préalablement, plusieurs phases de consultation publique sont prévues, auprès de différents partenaires du milieu, de même que les résidentes et résidents à proximité et la population.

    Le premier concept d’aménagement pourrait ainsi être présenté publiquement à l’été 2023, lequel sera suivi d’une seconde phase de consultation publique. Après ces étapes importantes débutera la rédaction d’un Programme particulier d’urbanisme (PPU), lequel prévoit également une troisième phase de consultation. Selon le bon déroulement de ces étapes préalables, la première phase des travaux pourrait débuter à l’été 2024.

  • Foire aux questions

    Pourquoi développer ce secteur? 

    Le secteur de Pointe-au-Père a un fort potentiel de développement. Il s’inscrit dans un milieu urbain qui permet une connectivité avantageuse avec une grande diversité de milieux naturels. La Ville de Rimouski y possède sept lots qui peuvent être mis à profit pour augmenter l’offre en logements sur le territoire. L’augmentation de l’offre est essentielle en raison de la croissance démographique de la ville. Dans un contexte de pénurie de logements sur le territoire rimouskois, cette vaste zone est un espace de choix pour créer un milieu de vie stimulant. Le nombre de logements créés dans le secteur est présentement estimé à 800.

    Dans les années 1990, la Ville de Rimouski a fait l’acquisition des terres de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire dans l’objectif d’y construire des résidences et de permettre aux jeunes familles d’accéder à la propriété. Jusqu’au milieu des années 2010, la Ville a continué de faire l’achat de plusieurs terrains, principalement dans les districts Sacré-Cœur et Pointe-au-Père, en prévision d’un prochain développement. Ces différents projets de développement immobilier sont d’ailleurs identifiés au Plan d’urbanisme de l’ancienne Ville de Pointe-au-Père datant de 1996. Ces projets sont aussi identifiés comme secteurs de développement prioritaires au Plan d'urbanisme de 2014 actuellement en vigueur.


    Quels types d’habitations seront construites?

    Le développement de ce secteur prévoit une mixité d’habitations. Des habitations résidentielles de faible densité (ex. : habitations résidentielles jumelées, habitations de type maison de ville), des habitations résidentielles de moyenne densité (ex. : des complexes d’habitations collectives ou intergénérationnelles), des installations commerciales et potentiellement des bâtiments institutionnels.


    Qu’allez-vous faire pour limiter les impacts de la circulation engendrée par ce projet?

    Bien entendu, ce projet de développement ne se fera pas en une seule phase. Afin de limiter les impacts pour les usagères et usagers de la route, nous planifierons un développement permettant de rejoindre rapidement le boulevard Sainte-Anne. La planification de ce nouveau développement tiendra compte des infrastructures présentes dans le secteur dédiées à la mobilité active. Le séquencement des travaux sera important, précisément pour limiter les impacts sur la circulation et le bruit.


    Comment allez-vous assurer la sécurité routière dans le secteur?

    Sur tous les chantiers de construction et de développement de nouvelles rues, la sécurité routière est une priorité. Ce projet de développement ne fera pas exception. Différentes mesures seront mises en place le moment venu dont la disposition de balises, de la sensibilisation, des interventions ciblées de la Sûreté du Québec et la surveillance du chantier.


    Combien d’arbres allez-vous couper? 

    La coupe d’arbres est inévitable dans tous les secteurs en développement. Cependant, nous nous assurerons d’en préserver un maximum. La principale partie boisée se trouve dans le secteur sud de la zone de développement, ne faisant pas partie du projet actuel. Un grand souci sera accordé à la préservation des milieux naturels, des sentiers et des arbres.


    Allez-vous détruire les sentiers existants?

    Le concept d’aménagement étant à définir avec les citoyennes et citoyens, il est difficile de dire à l’heure actuelle si tous les sentiers existants seront conservés. Certains sentiers seront conservés et consolidés, d’autres pourraient être relocalisés selon le résultat des consultations et le concept d’aménagement qui verra le jour. Les sentiers qui pourraient mis en place par la Ville dans le cadre du projet de développement seraient des sentiers aménagés et entretenus.


    Est-ce qu’il y a des espèces fauniques ou floristiques menacées présentes dans le secteur? 

    Le Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ) a répertorié une occurrence de hibou des marais (espèce susceptible d’être désignée menacée ou vulnérable) à l’intérieur des limites du site à l’étude. Cependant, ni cette espèce ni aucune autre espèce faunique à statut particulier n’ont été observées aux stations d’inventaire ou lors des déplacements lors de la caractérisation écologique du secteur. Le cas échéant, des mesures de protection seraient mises en place lors de la réalisation des travaux.

    Le CDPNQ n’a répertorié aucune occurrence d’espèce floristique à statut particulier à l’intérieur des limites du site à l’étude. Aucune espèce floristique à statut particulier n’a été observée aux stations d’inventaire ou lors des déplacements lors de la caractérisation écologique du secteur.

     

    Quel sera l’échéancier des travaux? 

    L’échéancier des travaux sera déterminé après le processus de consultation publique et de participation citoyenne et quand le concept sera entièrement défini. Le processus de consultation est prévu au printemps 2023, la présentation du concept à l’été 2023 et le début du projet de développement en 2024-2025. L’objectif est de réaliser le développement de ce secteur de Pointe-au-Père dans un horizon de cinq ans à dix ans.

     

    À quel moment comptez-vous consulter la population?

    Les citoyennes et citoyens seront consultés tout au long du processus de développement du concept. La démarche de consultation principale est prévue au printemps 2023.


    Est-ce que l’avis des citoyennes et citoyens sera réellement pris en compte?

    Oui, tout à fait! La population sera consultée de plusieurs façons dans les prochains mois afin que nous puissions bâtir le concept d’aménagement du secteur ensemble. Bien entendu, certains paramètres doivent être respectés, entre autres, sur le plan environnemental et la protection des milieux humides, mais le processus de participation citoyenne vise à définir une vision commune pour la mise en place de ce nouveau milieu de vie.

  • Documentation

    Divers documents publics seront ajoutés dans cette rubrique selon l’avancement du projet et lors des différentes étapes de consultation publique.

    Carte du secteur visé

    Communiqués de presse

  • Nous contacter

    Vous avez des questions au sujet de ce projet de développement? Remplissez notre formulaire de contact et votre demande sera prise en charge par notre Service urbanisme, permis et inspection, pour suivi.

    Les différentes requêtes sont normalement traitées dans un délai de 72 heures ouvrables.

    Formulaire de contact