En savoir plus

La proposition retenue par la Ville est celle qui sait tirer profit du contexte à Rimouski-Est tout en répondant aux problématiques actuelles du secteur, et ce, en tenant compte des enjeux et désirs soulevés par les citoyens lors des différentes rencontres et présentations ayant eu lieu tout au long du processus.

Cette proposition comprend une vocation scientifique au port de Rimouski, élément structurant du secteur, afin de consolider le rôle de la Ville comme technopole maritime du Québec, elle qui compte plusieurs établissements de recherche et d’enseignement en la matière. Ceci permet de rejoindre les orientations fixées dans le Plan maritime du Québec, qui reconnaît l’importance de la Ville dans le domaine des biotechnologies marines. En parallèle de ce changement de vocation du port, de nombreuses démarches de réfection de la marina seront amorcées.

Le cœur urbain du secteur doit aussi être réaménagé. La proposition prévoit l’implantation d’une place publique, favorisant l’émergence de l’agriculture urbaine et la création d’un lieu de rencontre et de socialisation aux abords de l’ancienne église Saint-Yves. La Ville désire également intensifier les usages sur les terrains dont elle est propriétaire, dans le but d’insuffler un regain d’investissements immobiliers dans le quartier. Finalement, elle souhaite inscrire le secteur dans le Programme Rénovation Québec, ce qui permettra d’améliorer la qualité du cadre bâti existant.

Afin de rendre les rues de Rimouski-Est plus sécuritaires, les camions desservants la zone industrielle seront dirigés sur l’avenue du Havre, celle-ci adoptant des mesures favorisant une circulation douce par divers aménagements. Une piste cyclable en site propre sera également implantée le long de cette artère et favorisera les déplacements actifs au sein de ce secteur, alors qu’elle permettra de créer un lien nord-sud qui s’étendra de la zone industrielle jusqu’à la Promenade de la mer. La création d’une zone tampon végétalisée, ceinturant la zone industrielle, permettra de diriger le trafic routier vers cette nouvelle artère et réduira les nuisances liées aux activités industrielles pour les résidences situées à proximité.

La zone industrielle devra aussi être revitalisée afin d’être compatible avec les nouveaux aménagements proposés. La Ville vise la décontamination des sites qui appartenaient autrefois aux compagnies pétrolières, afin de permettre la réutilisation de ces terrains par des industries productives, favorisant les entreprises à forte valeur ajoutée et qui performent sur le plan environnemental. Les infrastructures routières, d’aqueducs et d’égouts seront aussi modernisées afin de permettre l’avènement de ces nouvelles industries.