En savoir plus

L’herbicyclage est le recyclage du gazon par la pratique consistant à laisser sur la pelouse les rognures de gazon lors de la tonte, tout simplement!

Comment pratiquer l’herbicyclage?

On peut pratiquer l’herbicyclage avec une tondeuse à lame ordinaire à condition que celle-ci soit bien affûtée et que les brins de gazon soient secs. Toutefois, les tondeuses à lame déchiqueteuse facilitent l’herbicyclage, car elles gardent les résidus de tonte plus longtemps sous la tondeuse afin que ceux-ci soient coupés plusieurs fois et réduits en petits morceaux.

Une pelouse doit être maintenue à une hauteur de 7 à 8 cm. On ne doit pas tondre plus du tiers de l’herbe, sur sa hauteur. Une tonte régulière donne des rognures de gazon courtes, peu visibles et rapidement décomposées par les micro-organismes présents dans le sol.

Que faire avec les rognures de gazon?

La meilleure façon de gérer les rognures de gazon est de les laisser sur la pelouse lors de la tonte. Les résidus de gazon constituent un apport de matière organique et un fertilisant azoté naturel bénéfiques pour la santé de la pelouse. L’utilisation des rognures de gazon comme paillis ou le compostage sont permis.

Mythes et astuces

  • Contrairement à certaines croyances, l’herbicyclage ne favorise pas l’accumulation de chaume. Cette pratique, combinée à une tonte haute, permet de diminuer la présence de mauvaises herbes.
  • Pour éviter que les enfants apportent des brins d’herbe collés sous les pieds dans la piscine, placez un récipient d’eau à l’entrée de la piscine dans lequel ils se rinceront les pieds.
  • Pour valoriser les rognures autrement, utilisez vos rognures comme paillis dans les plates-bandes, au potager et à la base des arbres.
  • Si vous utilisez vos rognures de gazon dans le compostage domestique, assurez-vous que celles-ci soient bien sèches pour éviter les mauvaises odeurs.
  • Il est préférable de ne pas tondre lorsque le feuillage de la pelouse est humide en surface.

Les avantages 

  • Économie de temps : la tonte du gazon nécessite moins de temps sans la corvée d’ensachage.
  • Économie d’engrais : lors de la décomposition des rognures de gazon, les éléments nutritifs sont relâchés dans le sol et réabsorbés par la pelouse. Ceci permet de combler environ 30 % des besoins en fertilisants, de façon naturelle.
  • Réduction des besoins en eau : les rognures de gazon sont composées d’une grande proportion d’eau qui retourne ainsi à la pelouse. De plus, cet apport de matière organique enrichit le sol et améliore sa capacité à retenir l’eau. Enfin, en maintenant le gazon à 8 cm, les brins d’herbe font de l’ombrage aux racines, ce qui diminue l’évaporation.

La pelouse durable

Sans avoir l’apparence parfaite d’un vert de golf, la pelouse durable, ou pelouse écologique, est une pelouse en santé, verte et sur laquelle on peut circuler en toute sécurité. C’est une pelouse sans pesticides, cultivée avec moins de fertilisants et qui nécessite moins d’arrosage. Celle-ci peut contenir quelques mauvaises herbes que son propriétaire arrache manuellement. La présence de 5 à 10 % de trèfle blanc dans le gazon est également à favoriser, car cette légumineuse améliore le sol en fixant l’azote atmosphérique, en plus d’être résistante aux insectes et à la sécheresse.

L’herbicyclage fait partie des bonnes pratiques pour entretenir une pelouse durable.

Pour en savoir plus, consultez le www.pelousedurable.com  et le Guide d'entretien écologique de la pelouse du Jardin botanique de Montréal.