En savoir plus
Loisirs et culture | 25 août 2022

Alexandra Dubé-Loubert présente l’exposition « Langage(s) – réflexion sur nos modes de contact avec le monde » à la galerie d’art Léonard-Parent

Rimouski, le 25 août 2022

La Ville de Rimouski présente l’exposition « Langage(s) – réflexion sur nos modes de contact avec le monde », du 1er septembre au 14 octobre 2022, à la galerie d’art Léonard-Parent. Une présentation de la démarche artistique et des œuvres de l’artiste remplacera le vernissage habituel et sera diffusée en ligne sur Quoi vivre Rimouski à partir du lundi 5 septembre, jusqu’à la fin de l’exposition, le 14 octobre.

L’artiste sera également présente à la Galerie le samedi 3 septembre de 14 h à 16 h afin d’échanger avec les visiteurs.

Alexandra Dubé-Loubert raconte que le monde est insaisissable. Il se présente comme un flux de sensations, d’émotions, de pensées. Une infinité de bulles qui montent, brillent un instant puis s’évanouissent. Les mots cristallisent notre expérience du monde. Ils sont une façon d’ordonner le réel pour que nous puissions le prendre entre nos mains.

Dans cette exposition, les visiteurs pourront proposer un titre pour chaque œuvre, via leur cellulaire. Un code QR permettra d’entrer dans l’exposition virtuelle où il sera possible de nommer les œuvres, générant ainsi des nuages de mots qui évolueront au gré des propositions des visiteurs.

Présentation de l’artiste

Née le 22 novembre 1978 à Rimouski, Alexandra est titulaire d’une maîtrise dans le domaine de la biologie évolutive, d’une formation de 2e cycle en éthique et d’une formation en piano classique. Ayant œuvré dans différents domaines du réseau de la santé et des services sociaux, de la recherche, de l’éthique et de la biologie, elle a toujours tenté de préserver un espace pour la musique et l’art.

Initiée à la peinture à l’huile, elle a effleuré l’histoire de l’art et différentes techniques artistiques lors de sa formation collégiale au DEC intégré en sciences, lettres et arts. Elle a également eu le privilège d’apprendre le travail du papier de soie et de l’encre.

Son parcours en art a ponctuellement été entrecoupé par ses nombreuses occupations et ses voyages à l’étranger, mais elle ne peut se résoudre à ne faire qu’une chose. Le monde est riche et appelle à être exploré; toucher à tout, ouvrir les possibles, être dépassé par la complexité de ce qui se présente à notre regard. Son approche de la peinture se nourrit de ce vertige, de cette insuffisance et de ces limites. Elle se nourrit du hasard, du langage et de la science.

Texte Alexandra Dubé-Loubert

 Connaître les coordonnées et les heures d’ouverture de la galerie d’art Léonard-Parent


- 30 -


Source :
Direction générale - Communications