En savoir plus

Résidence pour personnes âgées - Groupe FARI

Un projet se dessine dans votre quartier!

La construction d’une résidence pour personnes âgées par le Groupe FARI inc. fait présentement l’objet d’une demande de projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI) dans le secteur de la rue des Flandres, dans le district de Saint-Pie-X.

La Ville de Rimouski invite les résidents et résidentes du secteur à consulter l’ensemble de l’information relative à ce projet dans les sections ci-dessous. Les commentaires reçus lors de la consultation publique du 18 février au 4 mars dernier ont tous été analysés. Les informations qui suivent permettront de répondre aux questions et rectifier plusieurs commentaires.

Vous avez une question et vous ne trouvez pas de réponse parmi ces informations? Communiquez avec nous dès maintenant en remplissant le formulaire en ligne.

Formulaire de questions

Qu’est-ce qu’un PPCMOI?

Un projet particulier de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble permet au conseil municipal d'autoriser un projet sans qu'il soit nécessaire de modifier les normes établies pour son secteur ou pour l'ensemble du territoire.

  • Consultation terminée

    Consultation écrite – Projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI) - Groupe FARI

    Description du projet 

    • Construction d’une habitation multifamiliale collective offrant des services dédiés à leur clientèle;
    • Bâtiment d'un maximum de 6 étages contenant 116 logements et 56 chambres (116 logements et 56 chambres);
    • Aménagement des aires de stationnement (84 cases) et des aires d’agrément (jardins, balançoires espaces gazonnés, etc.);
    • Des servitudes de passage seront enregistrées en cour arrière et en cour latérale pour permettre à la Ville de Rimouski de faire l'entretien de la conduite d'aqueduc et pour la protection des bandes riveraines.

    Conditions assorties à l’autorisation du projet   

    • Les aires de stationnement doivent être aménagées conformément aux normes prescrites au Règlement de zonage 820-2014;
    • Un ouvrage de rétention des eaux pluviales doit être réalisé sur le terrain;
    • Le nombre minimal d’arbres en cour avant et avant secondaire doit être conforme au Règlement de zonage 820-2014 qui prévoit que toute nouvelle construction doit obligatoirement prévoir la plantation d'arbres d'une hauteur minimale de 2 mètres (le nombre dépend de la superficie du terrain);
    • L’aménagement des murs de soutènement doit être conforme au Règlement de zonage 820-2014;
    • Aucune marche d’escalier ne peut se trouver à moins d’un mètre d’une bordure ou d’un trottoir;
    • Des brise-vues (arbres) doivent être ajoutés du côté nord-est de la propriété afin de dissimuler de la vue le nouveau bâtiment des résidences de la rue Isidore-Soucy. Pour l'émission de son permis, le promoteur devra informer la Ville de Rimouski des essences d'arbres, de leur emplacement, de la hauteur et du nombre. 

    Recommandation 

    Le 28 janvier 2021, le comité consultatif d’urbanisme (CCU), un comité formé de sept citoyens et de deux élus, a recommandé au conseil municipal d’accepter conditionnellement le projet particulier avec les variations et les conditions prévues au projet de résolution.

    Condition ajoutée

    Des brise-vues (arbres) doivent être ajoutés du côté nord-est de la propriété afin de dissimuler de la vue le nouveau bâtiment des résidences de la rue Isidore-Soucy. Pour l'émission de son permis, le promoteur devra informer la Ville de Rimouski des essences d'arbres, de leur emplacement, de la hauteur et du nombre. 

    Avis public

    Projet de résolution

    Document de présentation du PPCMOI

    Visionnez la présentation du PPCMOI

    Plan PPCMOI

    Point de presse – État de la situation – 10 mars 2021

    ** Notez que lors de la présentation du 15 février, vous auriez dû lire 136 logements et non 135. 

    La consultation écrite sur ce PPCMOI s'est déroulée du 18 février au 4 mars. 


  • Bénéfices pour la collectivité

    La collectivité et le développement de milieux de vie font partie des valeurs importantes pour la Ville de Rimouski. Le projet du Groupe FARI s’inscrit dans cette vision de développement du milieu urbain et représente de nombreux bénéfices pour la population, en plus de répondre à la forte demande en logement pour les personnes âgées de notre communauté.

    Compatibilité avec le secteur 

    Le secteur des Prés du Saint-Rosaire offre un environnement résidentiel à proximité des services et du centre-ville, de jardins communautaires, de pistes cyclables et de corridors piétonniers. Cet emplacement stratégique permet de répondre à l’ensemble des besoins d’une personne, que celle-ci fasse partie d’une clientèle plus âgée ou qu’il s’agisse d’une famille avec de jeunes enfants. De plus, en favorisant la mixité des générations dans un même quartier, la Ville de Rimouski permet à la communauté de bâtir un milieu de vie riche, accueillant et inclusif. Certains projets similaires ont été réalisés à Rimouski et se sont favorablement intégrés dans différents milieux de vie, comme le Manoir Les Générations et Habitation La Roseraie.

    Manque de logements à Rimouski

    Le taux d’inoccupation des logements se situe actuellement à 0,9 % à Rimouski. De façon générale, il est considéré qu’un taux d’équilibre souhaité soit de plus ou moins 3 %. Cette situation préoccupante illustre la nécessité d’accueillir de nouveaux projets de résidences tels que celui présenté par le Groupe FARI. Par ailleurs, 25,4 % de la population de Rimouski-Neigette est âgée de 65 ans et plus, selon le plus récent rapport de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). Cette tendance augmentera considérablement au cours des vingt prochaines années et occasionnera une plus forte demande pour des logements destinés aux personnes âgées. La Ville de Rimouski doit dès maintenant se préparer pour répondre à cette demande et développer des milieux favorables au vieillissement de sa population.

    Municipalité amie des aînés

    La Ville de Rimouski fait partie des cinq premières municipalités au Québec à avoir obtenu l’accréditation Municipalité amie des aînés, et ce, à la suite d’un projet pilote auquel elle a pris part entre 2008 et 2012.

    Une ville-amie des aînés encourage le vieillissement actif en optimisant la santé, la participation et la sécurité des citoyens âgés, pour améliorer leur qualité de vie. Concrètement, une ville-amie des aînés adapte ses installations et ses services afin que les personnes âgées aux capacités et aux besoins divers puissent y accéder et y trouver leur place.

    Le projet du Groupe FARI répond entièrement aux objectifs de cette démarche et c’est pourquoi la Ville de Rimouski encourage fortement sa réalisation dans le secteur visé.

    Retombées économiques et sociales pour l’ensemble de la population

    Des revenus de taxations (foncières et services) de plus de 300 000 $ par année sont estimés dans le cadre de ce projet. Chaque revenu additionnel pour la municipalité engendre une augmentation du niveau de services offerts aux citoyens et permet de financer diverses améliorations. Pensons aux investissements sur la voie publique, qui pourraient inclure les frais associés à une stratégie de diminution de vitesse sur l'ensemble du territoire, la mise à niveau des parcs et espaces verts, la construction de nouveaux bâtiments tels que le centre communautaire de Sainte-Blandine ou le Centre de services animaliers, par exemple.

  • En savoir plus sur le Groupe FARI

    Plusieurs citoyens et citoyennes ont manifesté leur intérêt à connaître davantage le promoteur. Pour en savoir plus sur le Groupe FARI, il est possible de consulter la présentation corporative de l’entreprise ou de visiter leur site Web.

    Présentation – Groupe FARI

  • FAQ | Localisation et conception du projet

    Est-ce que le projet pourrait être relocalisé?

    Plusieurs terrains ont été proposés et analysés par le promoteur et par la Ville de Rimouski avant de sélectionner le terrain de la rue des Flandres qui rencontrait les objectifs particuliers et les préoccupations de chacun. Les plans ont été adaptés au site afin que le bâtiment y soit bien intégré, en tenant compte des contraintes qu’il comporte. À moins de revoir substantiellement les objectifs et les paramètres du projet, il est difficile d’envisager un déplacement.

    Quels sont les intérêts du secteur pour ce projet?

    • Milieu résidentiel à proximité du centre-ville et des services;
    • Accessibilité;
    • Terrain vaste et environnement naturel;
    • Parcs, jardins communautaires et réseau piétonnier dans le voisinage immédiat;
    • Vue vers la ville et le fleuve;
    • Projet distinctif par rapport à la concurrence.

    Est-ce que la taille du bâtiment peut être réduite?

    Il n’est pas prévu de réduire la taille du bâtiment. Néanmoins, à la suite des discussions préliminaires, la hauteur du bâtiment a déjà été revue à la baisse du côté est (rue Isidore-Soucy) et l’implantation du bâtiment a été ajustée vers l’avant et vers l’ouest, s’éloignant ainsi des résidences les plus proches.

    Le bâtiment est implanté de façon optimale sur le terrain ayant une pente ascendante vers le sud, vers le boisé municipal. En raison de la présence d’un ruisseau de chaque côté du terrain et du respect des bandes de protection riveraine, le bâtiment est situé à plus de 45 mètres de toute résidence. Par ailleurs, le projet nécessite un nombre minimal d’unités pour sa rentabilité.

    La hauteur de l’immeuble est justifiée par deux éléments principaux :

    • Le nombre d’unités d’habitation prévues dans le projet;
    • Des contraintes reliées à la construction et à la présence de la conduite d’amenée d’aqueduc.

    Est-ce que des modifications au bâtiment sont possibles?

    Dépendamment de l’ampleur des modifications, il est possible, du point de vue de la Ville de Rimouski, de revoir certains éléments, toujours en considérant la viabilité du projet. La décision de suspendre la procédure d’adoption de la résolution du PPCMOI permet justement d’intégrer des changements éventuels, si nécessaire, puisque le second projet de résolution peut comporter des modifications.

    Est-ce que ce projet s’inscrit dans le plan quinquennal de développement de la Ville de Rimouski?

    Pendant plus de 20 ans, les efforts de développement de la Ville de Rimouski se sont concentrés prioritairement dans le secteur des Prés du Saint-Rosaire. Lors de la planification des phases 19 et 20 du développement, le site retenu pour le projet du Groupe FARI a été identifié pour recevoir un projet d’ensemble ou d’envergure. Il est donc réservé à cet effet depuis plus de 5 ans.

    Un projet d’ensemble constitue un tout, c’est-à-dire un projet de plus d’un bâtiment pouvant inclure, par exemple, des équipements récréatifs communs ou des espaces verts partagés. Un projet d’envergure comprend habituellement un bâtiment résidentiel, commercial ou institutionnel de plusieurs étages intégrant plusieurs unités d’habitation, de commerce ou de services ou une mixité d’entre eux. Ces projets sont habituellement planifiés sur mesure, c’est pourquoi ils nécessitent de modifier la réglementation en vigueur.

    Est-ce que la densification des districts est une nouvelle approche que vous entendez prendre en matière d‘urbanisme?

    Les documents de planification de la Ville de Rimouski prônent depuis longtemps la mixité des usages et la densification de divers secteurs. La notion de milieu de vie complet a été introduite plus officiellement dans le plan d’urbanisme adopté en 2014 qui contient des objectifs de densification dans tous les districts, particulièrement dans les quartiers centraux. Cette orientation se concrétise graduellement, un peu partout sur le territoire, et prend forme de diverses façons avec l’implantation de logements intergénérationnels dans les secteurs ruraux ou avec un projet comme celui du Groupe FARI dans les quartiers résidentiels centraux.

    Comment pouvez-vous renoncer à la promesse faite aux acheteurs de ne jamais construire dans cet espace réservé à un parc?

    Contrairement à ce qui est véhiculé, ce terrain n’a jamais été identifié et réservé par la Ville de Rimouski pour y aménager un parc. Aucune information de cette nature n’a été donnée par la Ville et les nombreuses promesses d’achat n’en font pas mention. Le fait que ce terrain ait été laissé vacant pendant quelques années, dans l’attente d’un projet, a pu laisser croire à certaines personnes que ce terrain était destiné à devenir un parc, ce qui n’est pas le cas.

    Quels sont les autres bâtiments qui pourraient être construits sur ce terrain, conformément au zonage actuel?

    Le terrain se trouve dans la zone H-320 qui autorise les habitations unifamiliales isolées, jumelées et contigües. La Loi sur l‘aménagement et l’urbanisme prévoit différents mécanismes (PPCMOI ou modification au Règlement de zonage) qui permettraient la réalisation d’autres projets.

  • FAQ | Études préalables

    Exigez-vous des études d’impacts pour ce genre de projet?

    Cela dépend de ce que nous entendons par « études d’impacts ». La Ville de Rimouski exige que chaque promoteur qui soumet un projet fournisse divers plans et documents réalisés par des professionnels, selon la nature et l’ampleur de son projet, afin qu’il nous soit possible de valider le respect des dispositions réglementaires applicables. Nous évaluons également si des études supplémentaires sont requises et si le projet respecte l’ensemble de la règlementation municipale.

    Dans le cadre d’un PPCMOI, nous analysons la compatibilité des usages prévus dans le projet avec les usages présents dans le milieu environnant. En ce sens, nous nous assurons d’obtenir l’information nécessaire pour évaluer le projet en fonction des critères d’évaluation prévus au Règlement 274-206 sur les projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble de la Ville de Rimouski, soit :

    • Impacts sur la circulation;
    • Caractéristiques architecturales du bâtiment et leur compatibilité avec celles des bâtiments du milieu environnant;
    • Qualité des aménagements extérieurs projetés;
    • Impacts du projet sur le voisinage;
    • Contribution du projet à l’enrichissement du patrimoine naturel et bâti;
    • Contribution du projet à la promotion des valeurs sociales, culturelles et familiales.
  • FAQ | Circulation et sécurité

    Est-ce que la circulation va augmenter dans le secteur avec l’arrivée du projet?

    Très peu de déplacements additionnels sont prévus, compte tenu de la clientèle visée (retraités et personnes semi-autonomes et non autonomes) et du nombre d’employés peu élevé pour ce type de projet. Les déplacements estimés vers le nouveau bâtiment seront de moins de 10 % de la circulation journalière du secteur.

    Est-ce que le projet générera plus de circulation de véhicules d’urgence, comme des ambulances?

    Peu d’impact est à prévoir sur la circulation des ambulances, compte tenu du faible nombre d’unités de chambres pour des personnes non autonomes (36 unités). Les services d’urgence sont requis sur tout le territoire, dans tous les secteurs et pour tout type de clientèle.

    Interviendrez-vous pour limiter la vitesse dans le secteur?

    La Ville de Rimouski analyse présentement différentes mesures de réduction de la vitesse dans les rues résidentielles. Notons que plusieurs mesures de ce type ont déjà été mises en place dans plusieurs rues de la ville au cours des dernières années. Sur la rue des Flandres, plus particulièrement, des balises et des îlots ont été installés au centre de la chaussée, de même que des passages pour piétons sécurisés et des arrêts obligatoires (toutes directions).

    De façon générale, les actions de la Ville de Rimouski en matière de sécurité routière sont basées sur plusieurs éléments :

    • Protection des usagers les plus vulnérables;
    • Aménagement et entretien des trottoirs, des axes de déplacement actif, traverses pour piétons protégées et corridors scolaires;
    • Mesure des vitesses réelles;
    • Déploiement d’afficheurs de vitesse mobiles;
    • Sensibilisation;
    • Abaissement des limites de vitesse;
    • Interventions ciblées avec la Sûreté du Québec;
    • Et plus.

    Par ailleurs, nous retrouvons dans ce quartier de nombreux parcs et espaces verts, tous reliés par un sentier multifonctionnel afin d’assurer la sécurité des enfants et familles.

    Est-ce que des mesures particulières seront prises pour améliorer la sécurité des piétons?

    Lors de la planification du développement du secteur des Prés du Saint-Rosaire, de nombreux axes de déplacement actif ont été mis en place (sentiers multifonctionnels, trottoirs, passages pour piétons, etc.). Notons d’ailleurs la présence d’un trottoir sur toute la longueur de la rue des Flandres, et ce, du boulevard Arthur-Buies à l’avenue de la Cathédrale.

    Est-ce que vous prévoyez des modifications à la rue des Flandres?

    De nombreuses mesures d’atténuation de vitesse ont déjà été mises en place. Nous évaluons la pertinence d’en ajouter selon l’évolution de la situation.

    Prévoyez-vous faire du secteur une zone prioritaire selon la politique de déneigement?

    Le trottoir de la rue des Flandres est déjà déneigé, et ce, du boulevard Arthur-Buies à l’avenue de la Cathédrale, conformément à la politique de déneigement.

    Est-ce que vous mettrez en place de nouveaux corridors scolaires avec l’arrivée du Lab-École?

    Oui, de nouveaux corridors scolaires seront mis en place prochainement, en collaboration avec le Centre de services scolaires des Phares, afin de sécuriser les déplacements vers le Lab-École.

    Les services d’urgence peuvent-ils intervenir dans un bâtiment de 6 étages comme celui-ci?

    Oui, le Service de sécurité incendie de la Ville de Rimouski dispose des équipements et du matériel nécessaires pour effectuer des interventions dans des bâtiments comme celui-ci. L’ensemble des membres du service possède la formation et l’expérience requises pour intervenir dans ce type de bâtiment. Rappelons que plusieurs bâtiments semblables à celui-ci sont déjà présents sur le territoire et que le Service de sécurité incendie prévoit des protocoles d’intervention particuliers pour ce type de risque et un entraînement régulier en ce sens.

  • FAQ | Protection de l’environnement

    Comptez-vous protéger les ruisseaux et les bandes de protection riveraines du terrain?

    Les ruisseaux et leurs bandes de protection riveraines sont protégés en vertu du Règlement de zonage. Ils se situent en partie sur le terrain visé par le projet. Les bandes riveraines sont affectées en partie par une servitude d’entretien du cours d’eau en faveur et sous la responsabilité de la Ville de Rimouski. En plus d’assurer la protection des propriétés situées en aval contre les crues printanières, la servitude les protège en ne permettant pas l’implantation d’ouvrages ou de constructions à l’intérieur des limites des bandes riveraines. Le projet tient compte de l’ensemble de cette réglementation.

    Est-ce que l’implantation de ce projet respecte les normes gouvernementales en matière d’environnement?

    Le Groupe FARI a l’obligation de s’assurer qu’il respecte l’ensemble des normes et exigences en vigueur. Si des autorisations gouvernementales sont requises pour la réalisation de son projet, il doit formuler les demandes d’autorisation nécessaires et répondre aux exigences formulées. Cette obligation inclut les dispositions réglementaires imposées par la Ville de Rimouski. Nous nous assurerons que le Groupe FARI respecte l’ensemble des normes qui relèvent de notre juridiction.

    Est-ce que vous avez fait une étude d’impact environnemental? 

    Une étude d’impact environnemental n’est pas requise pour ce genre de projet. Nous nous sommes toutefois assurés que les deux ruisseaux et leurs bandes de protection riveraines étaient protégés adéquatement, conformément aux règles applicables. Nous avons protégé la conduite d’amenée qui assure l’alimentation en eau potable d’une partie de la population et nous appliquerons, en temps et lieu, les exigences relatives à la rétention des eaux pluviales contenues au Règlement de construction. De plus, nous avons exigé la plantation d’arbres sur l’ensemble du terrain, particulièrement du côté ouest où les résidences auront une vue plus directe sur le bâtiment.

  • FAQ | Espaces verts

    Est-ce que vous pourriez réserver cet espace pour y aménager un parc urbain?

    Lors de la planification des phases 19 et 20 du développement des Prés du Saint-Rosaire, le site retenu pour le projet du Groupe FARI a été identifié pour recevoir un projet d’ensemble ou d’envergure. Il est donc réservé à cet effet depuis plus de 5 ans.

    Notons que le secteur bénéficie déjà de plusieurs espaces verts à proximité, dont un parc, une bande avec un ruisseau, une piste cyclable, deux boisés, une piste multifonctionnelle asphaltée et deux jardins communautaires.

    Comment comptez-vous protéger le boisé arrière?

    Le boisé appartient à la Ville de Rimouski et n’est pas vendu au promoteur du projet. Celui-ci a déjà été préservé lors du développement du secteur des Prés du Saint-Rosaire et il est toujours prévu que celui-ci soit conservé dans son état naturel pour le moment.

    Est-ce que le promoteur pourrait couper les arbres du boisé arrière?

    Non. Le boisé n’est pas situé sur le terrain qui serait vendu au promoteur. Le boisé appartient à la Ville de Rimouski.

    Est-ce qu’il s’agit d’une forêt patrimoniale? 

    La Ville de Rimouski n’a pas identifié ce boisé comme patrimonial. Bien que nous appartenant, cette forêt n’a pas été caractérisée et rien n’indique qu’elle ait un caractère patrimonial. Celle-ci continuera d’être préservée dans son état naturel.

    Est-ce que les résidents du secteur auront toujours accès au boisé arrière?

    Le boisé arrière demeurera la propriété de la Ville de Rimouski. Bien qu’il soit prévu que le boisé soit préservé dans son état naturel pour le moment, aucun aménagement particulier n’est envisagé pour permettre un usage récréatif.

    Est-ce que le projet prévoit la plantation d’arbres et des aménagements paysagers?

    Oui. Nous avons exigé la plantation d’arbres sur l’ensemble du terrain, particulièrement du côté est où les résidences auront une vue plus directe sur le bâtiment. Les plans soumis montrent également des aménagements paysagers à différents endroits, incluant des potagers et des jardins cultivés par les résidents.

  • FAQ | Chantier de construction

    Si le projet est accepté, combien de temps le promoteur prévoit-il pour la construction?

    La durée estimée du chantier est d’environ 15 mois.

    Le projet sera-t-il réalisé en plusieurs phases?

    Pour l’instant, une seule phase de construction est prévue.

    Exigerez-vous des mesures particulières pour assurer la quiétude des citoyens à proximité du chantier (bruit, poussière, horaire, interdiction à certaines périodes, etc.)?

    Le bâtiment est composé de panneaux de béton préfabriqués en usine et assemblés sur le chantier, ce qui limitera les inconvénients au voisinage et diminuera la durée du chantier de construction. Comme le bâtiment sera implanté à de bonnes distances des résidences existantes, le bruit et la poussière causeront moins de nuisances au voisinage. Les dispositions du Règlement sur le bruit et du Règlement sur les nuisances s’appliqueront.

  • FAQ | Valeur des propriétés

    Est-ce que le projet aura un impact sur la valeur de notre résidence?

    Non. L’expérience de projets similaires, comme les résidences pour personnes âgées Manoir Les Générations et Habitation La Roseraie, a démontré qu’il n’y a pas ou peu d’impact sur les valeurs des propriétés voisines. En effet, les propriétés voisines ont vu leur variation de valeur avant et après la réalisation de projets suivre la tendance moyenne des rôles d’évaluation de la Ville de Rimouski.

    Est-ce que le projet rendra plus difficile la vente de notre maison?

    Non. L’expérience de projets similaires, comme les résidences pour personnes âgées Manoir Les Générations et Habitation La Roseraie, a démontré qu’il n’est pas plus difficile de vendre sa propriété au moment venu et que le prix de vente concorde avec la variation des valeurs des propriétés.

    Est-ce que ce projet diminuera l’attractivité du secteur pour de potentiels acheteurs?

    Non. Un projet porteur comme celui-ci et répondant à un besoin de la population génère des services additionnels et complémentaires dans le secteur concerné, ce qui a plutôt un effet positif sur son attractivité.

  • FAQ | Consultation et processus d’approbation référendaire

    Est-ce que la Ville de Rimouski a informé la population en amont de ce projet?

    La Loi sur l’aménagement et l’urbanisme régit le processus de consultation auquel les villes sont assujetties et la Ville de Rimouski respecte celui-ci en tout temps, y compris dans le cadre de ce projet. Après avoir été soumis au Comité consultatif d’urbanisme, traversé différentes étapes d’analyses et de modifications, le PPCMOI a été accepté de manière conditionnelle avec certaines variations et conditions. Comme prévu par la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme et le dernier décret gouvernemental relatif à la Covid-19, le projet a fait l’objet d’une consultation écrite de quinze jours. À cette consultation obligatoire et à l’avis public qui l’annonce, la Ville de Rimouski a ajouté une présentation publique diffusée pendant une séance régulière du conseil municipal. Cette présentation et toutes les informations concernant le projet ont été rendues disponibles en ligne et un formulaire a permis aux citoyens de s’exprimer.

    Qu’est-ce que la Ville de Rimouski peut faire pour répondre aux demandes des citoyens du secteur?

    La Ville de Rimouski est à l’écoute de ses citoyens et de leurs préoccupations. Nous évaluons présentement les options possibles pour répondre à certaines d’entre elles et discutons avec le Groupe FARI des solutions qui pourraient être proposées aux problèmes soulevés par les résidents du quartier. La Ville de Rimouski doit s’assurer du bien-être de l’ensemble de la collectivité et les réponses aux demandes formulées tiendront compte de cet objectif.

    Quelles sont les prochaines étapes dans ce projet?

    La Ville de Rimouski entend d’abord analyser les questions et les demandes formulées et rectifier les informations erronées qui circulent au sujet du projet. Elle pourra par la suite proposer des solutions et encourager le promoteur à donner plus de détails sur son projet. Elle reprendra la procédure d’adoption du projet à la suite de ce temps d’arrêt qui vise à clarifier la situation et à apporter certaines modifications au projet, le cas échéant.