En savoir plus

FAQ
Localisation et conception du projet

Est-ce que le projet pourrait être relocalisé?

Plusieurs terrains ont été proposés et analysés par le promoteur et par la Ville de Rimouski avant de sélectionner le terrain de la rue des Flandres qui rencontrait les objectifs particuliers et les préoccupations de chacun. Les plans ont été adaptés au site afin que le bâtiment y soit bien intégré, en tenant compte des contraintes qu’il comporte. À moins de revoir substantiellement les objectifs et les paramètres du projet, il est difficile d’envisager un déplacement.

Quels sont les intérêts du secteur pour ce projet?

  • Milieu résidentiel à proximité du centre-ville et des services;
  • Accessibilité;
  • Terrain vaste et environnement naturel;
  • Parcs, jardins communautaires et réseau piétonnier dans le voisinage immédiat;
  • Vue vers la ville et le fleuve;
  • Projet distinctif par rapport à la concurrence.

Est-ce que la taille du bâtiment peut être réduite?

Il n’est pas prévu de réduire la taille du bâtiment. Néanmoins, à la suite des discussions préliminaires, la hauteur du bâtiment a déjà été revue à la baisse du côté est (rue Isidore-Soucy) et l’implantation du bâtiment a été ajustée vers l’avant et vers l’ouest, s’éloignant ainsi des résidences les plus proches.

Le bâtiment est implanté de façon optimale sur le terrain ayant une pente ascendante vers le sud, vers le boisé municipal. En raison de la présence d’un ruisseau de chaque côté du terrain et du respect des bandes de protection riveraine, le bâtiment est situé à plus de 45 mètres de toute résidence. Par ailleurs, le projet nécessite un nombre minimal d’unités pour sa rentabilité.

La hauteur de l’immeuble est justifiée par deux éléments principaux :

  • Le nombre d’unités d’habitation prévues dans le projet;
  • Des contraintes reliées à la construction et à la présence de la conduite d’amenée d’aqueduc.

Est-ce que des modifications au bâtiment sont possibles?

Dépendamment de l’ampleur des modifications, il est possible, du point de vue de la Ville de Rimouski, de revoir certains éléments, toujours en considérant la viabilité du projet. 

Est-ce que ce projet s’inscrit dans le plan quinquennal de développement de la Ville de Rimouski?

Pendant plus de 20 ans, les efforts de développement de la Ville de Rimouski se sont concentrés prioritairement dans le secteur des Prés du Saint-Rosaire. Lors de la planification des phases 19 et 20 du développement, le site retenu pour le projet du Groupe FARI a été identifié pour recevoir un projet d’ensemble ou d’envergure. Il est donc réservé à cet effet depuis plus de 5 ans.

Un projet d’ensemble constitue un tout, c’est-à-dire un projet de plus d’un bâtiment pouvant inclure, par exemple, des équipements récréatifs communs ou des espaces verts partagés. Un projet d’envergure comprend habituellement un bâtiment résidentiel, commercial ou institutionnel de plusieurs étages intégrant plusieurs unités d’habitation, de commerce ou de services ou une mixité d’entre eux. Ces projets sont habituellement planifiés sur mesure, c’est pourquoi ils nécessitent de modifier la réglementation en vigueur.

Est-ce que la densification des districts est une nouvelle approche que vous entendez prendre en matière d‘urbanisme?

Les documents de planification de la Ville de Rimouski prônent depuis longtemps la mixité des usages et la densification de divers secteurs. La notion de milieu de vie complet a été introduite plus officiellement dans le plan d’urbanisme adopté en 2014 qui contient des objectifs de densification dans tous les districts, particulièrement dans les quartiers centraux. Cette orientation se concrétise graduellement, un peu partout sur le territoire, et prend forme de diverses façons avec l’implantation de logements intergénérationnels dans les secteurs ruraux ou avec un projet comme celui du Groupe FARI dans les quartiers résidentiels centraux.

Comment pouvez-vous renoncer à la promesse faite aux acheteurs de ne jamais construire dans cet espace réservé à un parc?

Contrairement à ce qui est véhiculé, ce terrain n’a jamais été identifié et réservé par la Ville de Rimouski pour y aménager un parc. Aucune information de cette nature n’a été donnée par la Ville et les nombreuses promesses d’achat n’en font pas mention. Le fait que ce terrain ait été laissé vacant pendant quelques années, dans l’attente d’un projet, a pu laisser croire à certaines personnes que ce terrain était destiné à devenir un parc, ce qui n’est pas le cas.

Quels sont les autres bâtiments qui pourraient être construits sur ce terrain, conformément au zonage actuel?

Le terrain se trouve dans la zone H-320 qui autorise les habitations unifamiliales isolées, jumelées et contigües. La Loi sur l‘aménagement et l’urbanisme prévoit différents mécanismes (PPCMOI ou modification au Règlement de zonage) qui permettraient la réalisation d’autres projets.