En savoir plus

Est-ce que vous pourriez réserver cet espace pour y aménager un parc urbain?

Lors de la planification des phases 19 et 20 du développement des Prés du Saint-Rosaire, le site retenu pour le projet du Groupe FARI a été identifié pour recevoir un projet d’ensemble ou d’envergure. Il est donc réservé à cet effet depuis plus de 5 ans.

Notons que le secteur bénéficie déjà de plusieurs espaces verts à proximité, dont un parc, une bande avec un ruisseau, une piste cyclable, deux boisés, une piste multifonctionnelle asphaltée et deux jardins communautaires.

Comment comptez-vous protéger le boisé arrière?

Le boisé appartient à la Ville de Rimouski et n’est pas vendu au promoteur du projet. Celui-ci a déjà été préservé lors du développement du secteur des Prés du Saint-Rosaire et il est toujours prévu que celui-ci soit conservé dans son état naturel pour le moment.

Le 14 avril dernier, la Ville de Rimouski s’est de nouveau engagée à définir ce boisé comme « espace naturel » au sens du règlement de zonage, et ce, afin de favoriser sa mise en valeur et le maintien du milieu environnemental.

Est-ce que le promoteur pourrait couper les arbres du boisé arrière?

Non. Le boisé n’est pas situé sur le terrain qui serait vendu au promoteur. Le boisé appartient à la Ville de Rimouski.

Est-ce qu’il s’agit d’une forêt patrimoniale? 

La Ville de Rimouski n’a pas identifié ce boisé comme patrimonial. Bien que nous appartenant, cette forêt n’a pas été caractérisée et rien n’indique qu’elle ait un caractère patrimonial. Celle-ci continuera d’être préservée dans son état naturel.

Est-ce que les résidents du secteur auront toujours accès au boisé arrière?

Le boisé arrière demeurera la propriété de la Ville de Rimouski. Bien qu’il soit prévu que le boisé soit préservé dans son état naturel pour le moment, aucun aménagement particulier n’est envisagé pour permettre un usage récréatif.

Est-ce que le projet prévoit la plantation d’arbres et des aménagements paysagers?

Oui. Nous avons exigé la plantation d’arbres sur l’ensemble du terrain, particulièrement du côté est où les résidences auront une vue plus directe sur le bâtiment. Les plans soumis montrent également des aménagements paysagers à différents endroits, incluant des potagers et des jardins cultivés par les résidents.